Infos - Souscription

09 71 07 14 14

Vous êtes ici

Les freeplugs Free : la connexion facile des Freebox

Infos — Souscription Free : Intéressé par une offre Freebox ? En ce moment, les abonnements Freebox bénéficient de remises tarifaires ! Contactez-nous au 09 71 07 14 14 (lundi-vendredi 9h-21h ; samedi 10h-19h) ou demandez à vous faire rappeler gratuitement.

head
freeplug

Chez Free, on utilise la technologie du CPL grâce aux boîtiers nommés freeplugs depuis quelques années. À quoi servent les freeplugs ? Que signifie le sigle CPL ? Avec quelles offres ces boîtiers sont-ils fournis ? Comment les installer ? On vous explique tout.

Vous ne connaissez pas les freeplugs ? Ce terme, relativement familier des freenautes (terme désignant habituellement les internautes abonnés chez Free), peut sembler étrange au reste du monde... Pourtant, tout se tient : car, qui propose le freeplug ? Tout simplement l’opérateur Free, notamment dans ses packs « Freebox mini 4K » ou « Freebox Revolution » encore commercialisés actuellement.

Vous le savez sans doute, Free fait partie des 4 grands opérateurs présents sur le marché français. Depuis 2016, la marque du groupe Iliad se présente même comme « le premier opérateur alternatif » (comprendre par rapport au N°1 : Orange). En effet, sur le secteur de l’Internet fixe ADSL ou Fibre, c’est-à-dire celui des offres triple play Internet - téléphonie fixe - télévision, Free devance régulièrement ses concurrents SFR Altice et Bouygues Telecom dans les études de marché.

Deux Freebox = deux freeplugs

Quelle que soit l’offre Free que vous avez choisie, vous allez disposer de deux Freebox : un server et un player TV, et par conséquent, de deux freeplugs Free. Ces deux boîtiers CPL ont une double fonction :

  • la première fonction du plug Free est de connecter chacune des deux box au secteur.
  • la seconde fonction du boîtier CPL Free est de connecter ensemble server et player TV. Ainsi, plutôt que d'utiliser un câble afin de relier vos deux boîtiers, les FreePlugs se chargent de les faire communiquer sans fil apparent.

En effet, ces deux freeplugs sont des « boîtes » intelligentes capables de relayer le réseau en utilisant les câbles électriques déjà présents chez vous, entre vos prises de courant murales. Ainsi, chaque Free-plug se branche sur la box d’une part et aux prises électriques de votre habitation d’autre part. C’est évidemment très pratique si, par exemple, votre bureau est loin de votre poste de télévision... Concrètement, cela offre surtout beaucoup de liberté lors de l’installation de vos équipements ! Combien d’installation de ce type sont faites en fonction de la longueur de câble disponible ? Avec les freeplugs, plus question de se laisser dicter l’emplacement de la box... tout ce dont vous avez besoin, c’est une prise de courant ! Cela vous permet aussi de changer d’avis plus facilement : en effet, rien de plus facile que de débrancher et déplacer l’une de vos deux box, même sans toucher à l’autre.

Cela est rendu possible par une technologie récente, nommée le courant porteur en ligne, autrement dit le CPL.

Le détail des abonnements Freebox avec Freeplug

Les 2 offres triple play de Free sont proposées avec deux box différentes :

1) L’offre Freebox mini 4K, la plus récente, est affichée au prix de 29,99€/mois sans engagement. C’est, selon Free, la première box triple play sous Android TV, la plateforme Google à destination de la TV. Elle vous permet de retrouver l’univers Android en grand sur votre TV : Google Play promet des milliers de films, des millions de titres de musique et toutes les vidéos qui font le buzz sur YouTube… De plus, sur le Google Play store, vous pouvez découvrir et télécharger des contenus, applications et des jeux. Enfin, elle promet la compatibilité avec la norme 4K, c’est à dire l’Ultra Haute Définition. Cette offre inclut l’Internet (ADSL2+, VDSL 2 ou fibre selon éligibilité), la téléphonie vers les fixes de plus de 110 destinations et plus de 230 chaînes de télévision, dont plus de 100 en HD (haute définition).

Pour ce faire, elle inclut en réalité 2 box : la Freebox «server» pour l’Internet et la box «player TV» pour la télévision. Cette seconde box, elle aussi de dimensions réduites (11 x 15 x 3,5 cm) permet de piloter la TV avec la télécommande fournie, mais aussi de connecter sans fil clavier ou manette de jeux… C’est elle également qui permet d’accéder à tous les services de Free : accès à la VOD/SVOD, enregistrement & contrôle du direct, Freebox Replay... Enfin, elle offre un port USB 2.0 et un port SD-Card en façade pour accéder facilement à vos contenus numériques enregistrés sur une clé USB, ou encore une Carte SD, un standard généralement utilisé pour le stockage photo ou vidéo.

2)La seconde offre triple play disponible chez Free est bien connue : c’est la fameuse Freebox Revolution, proposée à 39,99€/mois sans engagement. Cette offre inclut elle aussi deux box, un «server» et un «player TV». Ainsi, toutes les explications qui vont suivre sont donc valables dans un cas comme dans l’autre.

Chacune de ces deux offres inclut ainsi deux freeplugs.

Les Freeplugs : De la magie ? Non, du CPL !

Comment ces deux petits boîtiers Free plugs parviennent-ils à échanger d’importants débits numériques sans être perturbés par le courant domestique ? C’est toute l’astuce du CPL, dont le principe consiste à superposer au courant alternatif (notre courant électrique) un signal plus faible et à plus haute fréquence. Ce deuxième signal se propage parallèlement sur la même installation électrique. Il peut ainsi être reçu et décodé à distance par un récepteur CPL de même catégorie. Les deux ne risquent pas de se déranger l’un l’autre puisque l’un est de basse fréquence avec beaucoup d’énergie (le courant électrique), l’autre de haute fréquence à faible énergie (le courant porteur). Ceci dit, la transmission par CPL est tout de même soumise à certaines interférences : afin de garantir la stabilité du flux, il reste nécessaire de mettre en œuvre des codes correcteurs d’erreurs.

Alors que cette technologie, sous une forme un peu différente, est utilisée depuis longtemps en bas débit, essentiellement pour des applications industrielles et de la domotique, ce n’est que depuis le début des années 2000 et la généralisation du numérique à domicile, qu’elle est déployée auprès du grand public. Et ce n’est qu’en décembre 2011 que le protocole CPL G3 a été standardisé par l'Union internationale des télécommunications, comme nouveau standard de communications par courants porteurs à bande étroite. Le CPL G3 est beaucoup plus complexe que le CPL utilisé dans l’industrie : il utilise le multiplexage, avec un codage des fréquences orthogonales et de multiples mécanismes, ainsi qu'un algorithme de routage, pour assurer la robustesse du système de transmission. Dans l’état actuel de la technique, le CPL permet d’atteindre des débits compris entre 14Mbits/s et 500Mbits/s.

Première étape : la synchronisation freeplug

Les freeplugs, vos deux boîtiers CPL Free, servent donc à relier entre eux le « server » et le « player TV » en assurant un débit de données important, ce qui est nécessaire pour la qualité d’image et de son de vos chaînes de télévision. Cependant, pour que les deux boîtiers échangent, ils doivent tout d’abord apprendre à se reconnaître : c’est pourquoi, préalablement à tout installation, il est essentiel, pour ne pas dire indispensable, de procéder à leur synchronisation.

Voici comment procéder (attention, avant de commencer, sachez que vos deux freeplugs ne doivent pas être connectés aux Freebox lors de cette opération) :

1 - Branchez les deux freeplugs :

  • Connectez le câble secteur sur l’un des deux boîtiers puis branchez l'autre extrémité de ce câble sur une prise électrique murale (ou mieux, sur une multiprise branchée au secteur). Après avoir clignoté quelques secondes, la diode s’allume en rouge.
  • Répétez la même opération avec le second Free-Plug. Vous pouvez, pour le moment, le connecter lui aussi à la même multiprise.

2 - Associez les deux freeplugs :

  • Une fois les deux Free-Plugs sous tension, procédez à leur association : maintenez enfoncé, sur un premier boîtier, la diode rouge pendant 2 secondes environ puis relâchez-la. La diode clignote : vous devez dès cet instant effectuer la même manipulation sur l'autre Free-Plug. Appuyez sur la diode pendant 2 secondes.
  • Les boîtiers FreePlugs sont associés lorsque leurs deux diodes sont éclairées en vert et fixes. Si un seul témoin vert est allumé et l’autre rouge, l'étape d'association des deux FreePlugs doit être relancée.

Les FreePlugs peuvent ensuite être débranchés et même être déplacés : ils sont maintenant associés et prêts à être reliés aux deux box ADSL et TV. Il n’y a pas de boîtier CPL affecté à l’une des deux box : vous pouvez utiliser indifféremment l’un ou l’autre avec le server et avec le player TV. En cas de problème, Free recommande simplement de réinitialiser puis de re-associer vos FreePlugs selon la même procédure (n’oubliez pas de les débrancher des box avant de synchroniser les freeplugs à nouveau).

Pour optimiser le fonctionnement de votre réseau CPL Free recommande aussi de brancher les free-plugs sur une prise simple (et non plus une multiprise), ainsi que d’éviter les prises parafoudre et les onduleurs : ces appareils, utiles par ailleurs, ont la capacité de perturber fortement la transmission par CPL.

Vous bénéficiez ainsi d’une connexion haut débit entre votre Freebox “server” et votre Freebox “Player TV”, et ce quelle que soit l’offre que vous avez choisie. À noter que si Free a été le premier à proposer cette technologie, l’opérateur n’est plus seul aujourd’hui, Orange commercialisant également des boitiers CPL.

Vous souhaitez être guidé dans votre démarche ou obtenir des conseils ? Contactez Selectra pour qu'un conseiller vous oriente parmi les offres partenaires les plus compétitives, en fonction de votre éligibilité : 09 75 18 80 51 (lundi-vendredi 9h-21h ; samedi 10h-19h) ou demander à vous faire rappeler gratuitement.

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus